Foire aux questions

Questions courantes et réponses

Q: Combien de temps dure une évaluation et quel est le prix?


R: Une évaluation dure 1h au cours de laquelle le chiropraticien fait l'historique de la condition, l'examen physique et le diagnostic pour un total de 80$. Si des radiographies sont nécessaires avant l'établissement du diagnostic, le patient est référé à la clinique radiologique et défraie les coûts directement à cet endroit.


Q: Quel est le temps d'un traitement, le prix et est-ce que c'est un contrat?


R: Un traitement dure 30 minutes au coût de 50$. Puisque chaque individu est différent, il n'existe aucun contrat. Le chiropraticien conseille une fréquence de traitement au patient selon sa condition, lequel conserve le choix final en tout temps.


Q: Est-ce que la chiropratique peut m'aider avec mes problèmes? Je suis âgée et ça fait longtemps que j'ai ce problème.


R: Pour déterminer si le chiropraticien peut vous aider pour votre condition, une évaluation doit être effectuée. Il faut toutefois noter que l'âge n'exclue pas des bénéfices suite à des traitements chiropratiques, il faut seulement garder à l'idée que l'usure naturelle peut cadencer les gains.


Q: Est-ce que vous faîtes craquer dans vos traitements? Je n'aime pas ça.


R: La manipulation vertébrale peut en effet causer un craquement, nommé cavitation. C'est l'un des types de manipulation qui permettent de restaurer le mouvement optimal des vertèbres. Il existe d'autres méthodes que le chiropraticien peut utiliser pour rétablir le mouvement articulaire qui ne causent pas de cavitation. Je vous invite toutefois à consulter la rubrique évidences scientifiques. Une vidéo démontre comment la cavitation se produit.


Q: Je ne veux pas me faire toucher le cou, J'ai entendu dire que les personnes faisaient des AVCs suite au traitement chiropratique.


R: Dans la littérature, il a été soulevé que des AVCs se produisaient suite à des manipulations cervicales. Toutefois, des recherches ont démontré que le lien n'était que temporel, c'est-à-dire que l'AVC était en cours avant le traitement. L'AVC progressait donc peu importe s'il y avait un traitement ou non. Il n'existe aucun lien de cause à effet. Pour de plus amples informations, veuillez consulter la rubrique évidences scientifiques.

image10